Programme du Congrès

Mercredi le 9 octobre 2019

 
7h15 – 7h45 Cérémonie du lever du soleil
Salon West, étage inférieur

Aîné Nora Cummings, Sénatrice, Sénat de la Nation Métis de la Saskatchewan 

7h30 – 16h00 Inscription
Hall d'entrée, rez-de-chaussée

 
7h30 – 8h30 Petit déjeuner de réseautage / Visitez les exposants et la café technologique          
Centennial Hall, étage inférieur

Petit déjeuner commandité par :



 
8h30 – 9h00  Prière / Allocutions de bienvenue / Mot d’accueil
Salons ABCD, étage supérieur

Grande entrée :  Joueurs de tambour et danseurs Young Thunder

Prière : Aîné Nora Cummings, Sénatrice, Sénat de la Nation Métis de la Saskatchewan

Bienvenue :
Chef Darcy Bear, Première Nation de Whitecap Dakota (Sask.)

Mots d’accueil :
Jessica Dorion
, GFAA, Présidente du conseil d’administration, AFOA Canada
Terry Goodtrack, MPA, B.Admin, CPA, CGA, GFAA, AAPA, C. Dir., président-directeur général, AFOA Canada

Allocutions de bienvenue des coprésidents du Congrès: 
Lee Ahenakew
, Associé, Lee Ahenakew & Associates Consulting
Lynnette Lori Crowe, MBA, Directrice des finances, Première Nation Piapot (Sask.)
                  

Allocution du commanditaire corporatif principal : Keith Martell, CPA, CA, GFAA, chef de la direction, Banque des Premières Nations du Canada
9h00 – 10h30  Plénière d’ouverture Gérer à travers les perturbations
Salons ABCD, étage supérieur
Au niveau communautaire, de nombreuses perturbations se produisent. Elles peuvent prendre la forme de perturbations qui proviennent de l’extérieur comme des inondations et des tremblements de terre. D’autres perturbations peuvent provenir de la façon dont une communauté aborde les enjeux relatifs à la famille et à la santé. Il peut également s’agir de perturbations internes à l’organisation telles que les violations de la cybersécurité ou l’évolution démographique de la main-d’oeuvre, comme les milléniaux sur le lieu de travail. Comme ces perturbations se produisent, elles soulèvent de nombreuses questions pour les gestionnaires et le personnel et ils doivent réfléchir sur la façon de les traiter efficacement. Ces questions peuvent pointer vers des changements plus que nécessaires dans la stratégie d’une organisation, sa gestion des risques, ses finances ou ses opérations. Il s’agit donc d’une occasion d’émettre de nouvelles idées qui commandent que les dirigeants s’assurent que la vision de la communauté puisse encore être atteinte tout en administrant à travers les perturbations. Si vous devez superviser ou administrer tout type de perturbation, cet atelier est une occasion pour vous.

Partie 1 – Conférencier invité:
Bill Namagoose, Directeur général, Grand Conseil des Cris (Qc.)


Partie 2 – Panel de discussion
Modérateur :  Harold Tarbell, Mohawk d’Akwesasne, propriétaire d’entreprise/modérateur principal, Tarbell Facilitation Network
Panélistes : ​Chef Cadmus Delorme, Première Nation de Cowessess (Sask.)
Bill Namagoose, Directeur général, Grand Conseil des Cris (Qc.)
Conseiller Hector Winnipeg Jr., Nation de Siksika (Alb.)

                    
 
10h30 – 11h00  Pause et rafraîchissements / Visitez les exposants et le Café technologique 
Centennial Hall, étage inférieur

 
11h00 – 12h15 ATELIERS EN SIMULTANÉ et Sessions
Atelier A Leadership et gouvernance Le défi de la résistance au changement
Gallery A, rez-de-chaussée
La résistance au changement affecte à la fois les individus et les organisations. Les initiatives réussies dans une communauté, une entreprise, un ministère et pour les employés dépendent de la volonté des individus d'accepter le changement. Le leadership doit inclure un plan pour aborder la nature, la portée et l'impact potentiel de la résistance aux initiatives et aux projets. La sous-estimation de la résistance entraîne des risques pour un projet.
Vous en apprendrez davantage sur comment les approches visant à minimiser la résistance doivent inclure à la fois les « meilleures pratiques » organisationnelles et la culture de la communauté. À mesure que les ressources communautaires augmentent, la croissance est un thème clé et, par conséquent, de nouvelles initiatives continuent d'être lancées.  Le renforcement des capacités est un défi constant et les employés éprouvent qui de la lassitude craignent que des employés clés quittent leur emploi.
Renseignez-vous sur les solutions qui ont réussi à relever ce défi de la résistance et sur la nécessité de mettre l'accent sur l'engagement des dirigeants et du personnel dans la sensibilisation, la bonne compréhension, l'engagement émotionnel et la lutte contre la résistance.
Cette séance s'adresse aux personnes qui assument un rôle de leadership et qui ont besoin d'un soutien durable pour s'assurer que les efforts de progrès continu sont maintenus afin de mener à bien les initiatives. Fort de leurs expériences en consultation en gestion des ressources humaines, les conférenciers ont travaillé avec les dirigeants communautaires des Premières Nations dans les domaines de la planification stratégique, de la gestion du changement et de la communication et partagera des exemples de la façon dont les problèmes de résistance ont été résolus.
Animateur : Jack Jamieson, Vice-président, Services aux Autochtones, T.E. Mirador
Conférenciers : Ismo Heikkila
, Ismo Heikkila Consulting
Rodney L. Nelson
, Ph.D, AAPA, Chef de la direction et directeur de la gouvernance, Global Governance Group

Commandité par : 




Atelier B Administration, finance et TI Assurer la sécurité de vos employés - Un cheminement
Gallery B, rez-de-chaussée
La Première Nation Whitecap Dakota, qui est une Première Nation progressiste, a travaillé au fil des ans à créer de la richesse et des emplois dans la communauté. Avec la création d'emplois, la direction se préoccupait également de la santé et de la sécurité de ses membres et voulait rendre l'environnement de travail le plus sécuritaire possible.  Cet atelier sera une étude de cas de leur cheminement vers l'identification et l'évaluation des risques pour les employés et la communauté, ainsi que la coordination des ressources spécialisées de leurs partenaires d'affaires, en particulier Aon. Les raisons pour lesquelles cela a été jugé nécessaire seront discutées ainsi que le processus qu'ils ont suivi pour atteindre leur objectif. Au cours de la discussion, nous aborderons ce qui s'est bien passé et ce qui ne s'est pas si bien passé, les choses à surveiller si une autre nation s'engageait dans un tel exercice, suivi d'une discussion sur les avantages qu'elle peut espérer retirer du projet.
Animateur : David Boisvert, Président et Chef de la direction, Peace Hills Trust
Conférenciers : Kelly Kozak, CPA, CMA, GFAA, Directrice des finances, Première Nation Whitecap Dakota (Sask.) 
Brett Christie, CRSP, CRM, Cice-président, Gestionnaire de la sécurité, de la santé, de l'environnement et du contrôle des risques dans l'Ouest canadien, Aon
Annmarie Garby,Vice-présidente, Relations avec les Autochtones, Aon
 

Atelier C 
Développement des affaires Le rôle de la culture et des valeurs traditionnelles dans le développement économique
Gallery C, rez-de-chaussée
Partout au Canada, les Premières Nations s'enrichissent plus que jamais grâce à des sources de revenus telles que les règlements de revendications territoriales, les ententes sur les répercussions et les avantages et les revenus des entreprises appartenant aux Premières Nations. Ces nouvelles ressources financières offrent la possibilité de poursuivre le développement économique afin de créer des emplois pour les membres et de continuer à accroître les revenus d’une Nation.
Lorsqu'on envisage un projet de développement économique, quelles sont les choses à faire et à ne pas faire et comment la culture et les valeurs traditionnelles s'insèrent-elles dans l'équation ?
Dans cette présentation, nous donnerons des exemples concrets de communautés et d'organisations qui ont prospéré et maintenu des liens solides avec leur culture et leurs valeurs, et nous donnerons aussi des exemples de certaines ayant connu des difficultés lorsque le projet de développement économique s'est heurté aux valeurs communautaires.
Animateur : David Sharpe, LL.B, LLM, MBA, Chef de la direction, Bridging Finance Inc.
Conférenciers : Jeff Frketich, FCPA, FCGA, CFA, Vice-président, Services de fiducie, Peace Hills Trust 
Georgina Villeneuve, MBA, MTI, Vice-présidente, Services de fiducie, Peace Hills Trust

Commandité par : 


 
  
Atelier D 
Création de la richesse Démystifier l'investissement durable
Gallery D, rez-de-chaussée
Les parties prenantes se concentrent de plus en plus sur des stratégies d'investissement durables et responsables.  Cette séance portera sur la démystification de certains termes et stratégies utilisés par les gestionnaires de placements et les propriétaires d'actifs, ainsi que sur les diverses façons d'intégrer les pratiques de placement de votre fiducie en matière de placement durables et responsables.
Conférenciers : Donald Herman, CFA, Directeur et gestionnaire de portefeuille, Gestion institutionnelle, Jarislowsky, Fraser Limited
Chad Paparoni, Gestionnaire de portefeuille adjoint, Gestion institutionnelle, Jarislowsky, Fraser Limited


Atelier E 
Capital humain Équité des genres - Préparer le terrain pour l'égalité entre les genres
Salon E, étage supérieur
L’on confond souvent les termes « équité entre les genres » et « égalité entre les genres » en milieu de travail. L'équité entre les genres est le moyen d'atteindre l'objectif final de l'égalité entre les genres.  En tant qu'employeurs de femmes qui sont confrontées à de nombreux problèmes et défis de marginalisation sociale, économique et politique, il faut plus que de connaître la différence entre ces deux termes en sachant comment élaborer un plan d'action positif, y compris l'élaboration et la mise en œuvre de politiques sur des questions comme l'égalité des chances en emploi, la parité salariale et le salaire égal à travail égal, qui diffèrent dans leur signification et leur application, ainsi que la violence en milieu de travail. Pour qu'un milieu de travail soit sain, ce dernier doit comprendre un processus de plainte concernant la violence en milieu de travail en général et le harcèlement sexuel en milieu de travail, qui comprend le lieu de travail physique ainsi que le lieu de télétravail, afin de s'assurer que les plaintes sont déposées et que les plaignants et les plaignantes ne sont pas réduits au silence ou de nouveau victimes, ce qui donne aux femmes membres des communautés une voix égale et une pleine participation dans leur milieu de travail, qui se traduit dans leur communauté. 
Conférencières : Sheryl L. Johnson, Associée, Sullivan Mahoney s.r.l.
Nikki Orosz, Directrice des opérations, Première Nation de Caldwell (Ont.)



Session 1 

Le Programme d’accréditation des dirigeants autochtones (ADA) et le programme d’Administrateur professionnel autochtone accrédité (APAA)
Regal A, rez-de-chaussée
Joignez-vous à nous lors de cette séance d'information pour en apprendre davantage sur le programme d'AAPA et le nouveau programme pour d'ADA. Renseignez-vous sur la nouvelle certification pour les élus autochtones (chef et conseil), les jeunes et les futurs dirigeants. Le Programme d'accréditation des dirigeants autochtones (ADA) améliorera les connaissances, les compétences et le perfectionnement professionnel des élus afin de leur permettre de mieux remplir leurs fonctions et d'accroître la prospérité et le bien-être financier de la communauté. Utilisant les compétences clés développées à partir des résultats d'un sondage mené auprès de plus de 70 chefs des Premières Nations à travers le pays, ce programme a été spécialement conçu pour établir des normes de compétences de haute qualité et fournir les occasions d'apprentissage qui permettront aux leaders autochtones et aux futurs leaders travaillant dans les communautés des Premières Nations d'acquérir les connaissances et les compétences nécessaires pour améliorer leur rôle en matière de leadership au service de leurs communautés. Le Programme d'accréditation des administrateurs professionnels autochtones (AAPA) a été conçu pour accréditer les administrateurs seniors, les cadres supérieurs et les aspirants administrateurs qui travaillent dans les communautés et les organisations autochtones dans les réserves, hors réserve et dans les régions urbaines, rurales et éloignées. Utilisant les compétences clés développées avec l'apport des cadres supérieurs de tout le pays, ce programme offre aux membres de cette profession de nouvelles occasions d'être officiellement reconnus et certifiés pour le travail professionnel qu'ils accomplissent au quotidien.
Conférencière : Patricia Debassige, Gestionnaire, Éducation et adhésion, AFOA Canada
 

Session 2  
Les évaluations d'entreprises indépendantes peuvent-elles aider chez les Autochtones ?
Regal B, rez-de-chaussée
M. Livingstone abordera les bases de l'évaluation d'entreprises et donnera des exemples « réels » de la façon dont il a aidé des entités autochtones à établir les prix ou à acquérir des entreprises dans les secteurs de l'aviation, du camionnage, de la distribution de carburant, de la fabrication et de la pêche. Il discutera également des transactions « imposées », du soutien en matière de litige et des cas où la « juste valeur marchande" n'est pas équitable.
Conférenciers : Hugh Livingstone, CPA, CGA, CBV, Associé incorporé, Crowe MacKay s.r.l.

Commanditée par : 


 


 
12h30 – 14h30 
Déjeuner et Présentation des 14e Prix annuel Nutrien en gestion financière pour jeunes autochtones

Présentatrice : Lisa Mooney, Chef de la division mondiale, Durabilité et inclusion stratégique, Nutrien Ltd.
Récipiendaires des Prix : Elizabeth Gagné, (Métis), 12e année, Harvest City Christian Academy, (Sask.)
Nathan Headrick, (Première Nation), 12e année, St. Mary's College, Première Nation de Garden River (Ont.)
Natalie Ward, (Inuit), 12e année, Bayside Academy, Port Hope Simpson, (T.N.-O.)

Commandité par : 




 
2:45 pm - 4:15 pm
ATELIERS EN SIMULTANÉ et SESSIONS
 
Atelier F Leadership et gouvernance La nouvelle relation financière - Quelles sont les idées contenues dans le rapport ?
Gallery A, rez-de-chaussée
Le 10 juin 2019, le Comité consultatif mixte sur la nouvelle relation financière a publié son rapport.  L'Assemblée des Chefs a adopté une résolution demandant que ce rapport fasse l'objet d'un vaste engagement avec les communautés des Premières Nations.   Le présent rapport trace la voie à suivre en ce qui concerne les relations financières entre les Premières Nations et l'État.   Le rapport recommande comment un transfert législatif est nécessaire pour combler l'écart socioéconomique entre les peuples des Premières Nations et les Canadiens en général.   Il comprend les institutions nécessaires pour soutenir les communautés à l'avenir.   De plus, les présentateurs présenteront la façon dont la subvention de 10 ans est distincte de la nouvelle relation financière et préciseront en quoi elle est distincte.
Animateur : Clayton Norris, Vice-président, Services aux Autochtones, MNP
Conférenciers : Richard Nerysoo, membre des Territoires du Nord-Ouest, Comité aviseur sur la nouvelle relation financière
Daniel Wilson, Conseiller spécial, Assemblée des Premières Nations
Handout 1
Handout 2

Atelier G Leadership et gouvernance Être prêt ne signifie pas toujours être prêt....
Gallery B, rez-de-chaussée
Même les plans les mieux conçus peuvent être renversés lorsque la vie nous lance une balle du champ gauche. Cela dit, anticiper les événements qui pourraient vous déstabiliser et être aussi bien préparé que possible reste la meilleure façon de procéder. Au cours de cette séance, vous entendrez des leaders qui ont planifié, préparé et vécu des événements importants qui ont mis à l'épreuve leur ingéniosité. Ils partageront les réussites et les erreurs dont ils ont tiré des leçons, ainsi que ce qu'ils considèrent comme important pour guider les communautés et les organisations des Premières Nations à travers une myriade de défis.
Animatrice :  Deborah Taylor
, Directrice générale, Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations.
Conférenciers : Richard Aisaican, Conseiller,  Première Nation de Cowessess, SK
John Beaucage
, Président du Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations et ancien Grand Chef de la Nation Anishinabek
Kevin Seesequasis, Conseiller, iBeardy's & Okemasis' Cree Nation

Commandité par


 

Atelier H 
Développement des affaires La TVH dans les fiducies autochtones - L'expérience de la Première Nation de Caldwell
Gallery C, rez-de-chaussée

Animateur : Domenic Natale, Vice-président, Services aux Autochtones, Gestion de patrimoine TD
Conférenciers : Rachel Bayley, Directrice régionale, Services de fiducie pour les Autochtones – Gestion de patrimoine TD
Jaimie Lickers, Associée et directrice du Groupe en droit autochtone, Gowling WLG
Robyn Perkins, Conseiller, Première Nation de Caldwell (Ont.)
 
 
Atelier I
Création de la richesse Lutter contre le court terme
Gallery D, rez-de-chaussée
L'année écoulée a rappelé aux investisseurs ce qu'est réellement la volatilité des marchés financiers. Même pour les investisseurs ayant plus de 10 ans d'expérience dans les marchés boursiers en légère hausse que nous avons connus au cours de la dernière décennie, tous les récits de la Grande Récession, de la Bulle Internet, de Long-Term Capital et du krach de 1987 étaient importants à connaître mais difficiles à comprendre. Pour réussir en tant qu'investisseurs, les dirigeants communautaires doivent être vigilants. Veiller à ne pas laisser des normes structurelles telles que les modèles de rappport trimestriel, l'attractivité d'une action ou les compétences d'un gestionnaire d'investissement affecter leur jugement sur la valeur d'une entreprise. Ils doivent aussi faire preuve de vigilance. « Le premier principe est qu'il ne faut pas se tromper soi-même, écrivait Richard Feynman, lauréat du prix Nobel de physique [1965], et que vous êtes la personne la plus facile à tromper ». En appliquant les techniques décrites dans cette présentation, qui comprennent la reconnaissance des entreprises gérées avec des stratégies à long terme pour ajouter de la valeur, la résistance à la tentation d'essayer de chronométrer le marché et d'éviter les biais comportementaux qui peuvent avoir un impact négatif sur la prise de décision, les leaders communautaires peuvent maximiser la valeur à long terme des investissements qu'ils supervisent.
Conférenciers : Daren Atkinson, CFA, Vice-président, Gestionnaire de portefeuille, Leith Wheeler Investment Counsel
Michael Job, CFA, Vice-président, Gestionnaire de portefeuille, Leith Wheeler Investment Counsel


Atelier J
Capital humain Créer des administrations communautaires plus saines
Salon E, étage supérieur
Cette séance est interactive et a aidé les communautés et les organisations à mettre l'accent sur les effets positifs et les résultats des efforts visant à créer des milieux de travail plus sains et plus productifs. Beaucoup d'entre nous apportons souvent notre stress à la maison dans notre milieu de travail et nous pouvons nous en prendre à nos collègues de travail. Cela inclut souvent un comportement inconscient de "violence latérale" qui se produit.
Cet atelier aidera les participants à prendre conscience de leur importance individuelle et à se concentrer sur leur réputation professionnelle et leur vie personnelle. Aussi inconscients que soient ces comportements, la plupart d'entre nous le font ou se sont comportés de cette manière !
Bon nombre de nos problèmes sont difficiles à résoudre. Cependant, le conférencier aidera à sensibiliser les participants en abordant certaines des questions difficiles mais uniques qui comprennent souvent l'impulsivité, la mauvaise orientation, la colère mal placée et d'autres situations, parfois ennuyeuses mais souvent divertissantes, que nous semblons ne trouver que dans notre milieu d'origine.
Vous pourrez en savoir davantage sur comment il est possible de concilier vie familiale, vie communautaire et vie professionnelle pour créer un équilibre sain, pour prévenir, minimiser et peut-être même aider lors de perturbations organisationnelles. Vous apprendrez comment, si nous nous engageons dans une autre voie, celle de la proactivité, nous pouvons marcher dans la direction d'une « vision commune » engagée afin de créer un avenir plus sain pour nos organismes communautaires.
Conférencière : Kwatsitsa:wi M. Meloche, V.I.S.T.A. Seminars

 
Session 3
Mieux-être financier chez les Autochtones :  Comment AFOA Canada collabore avec les communautés et les organisations autochtones pour organiser des cliniques de mieux-être financier
Regal A, rez-de-chaussée
Cette séance mettra l'accent sur l'initiative triennale des cliniques de mieux-être financier visant à sensibiliser les familles et les enfants des communautés autochtones et des centres urbains aux capacités et aux revenus des familles et des enfants grâce à des cliniques fiscales et à la façon d'accéder aux bénéfices, aux aidants communautaires et à l'engagement. 
Cette initiative permettra également de former des bénévoles par le biais de l'engagement communautaire et du soutien à la planification et à la prestation de cliniques de mieux-être financier et de super cliniques pour donner accès aux déclarations de revenus, aux prestations, aux services bancaires et gouvernementaux.  Ces cliniques aideront à réduire les obstacles à la littératie financière par l'éducation et l'acquisition de nouvelles compétences en matière d'établissement d'objectifs, de budgétisation, d'épargne, d'accès aux prestations, aux services bancaires, etc.
La deuxième partie de la séance comprendra une discussion sur la formation sur le mieux-être financier dans le cadre des séances d'information sur le recours collectif de la Rafle des années 60  et sur la façon dont la formation a commencé et pourquoi elle a commencé.  Ces séances ont été offertes aux membres ayant soumis une réclamation en vertu de l'entente de règlement et celles-ci ont mis l'accent sur la prévention lors d'une richesse soudaine, ainsi que sur les réactions de la communauté.  Grâce à l'établissement d'objectifs et à la planification, ces activités de formation ont permis aux membres et à AFOA Canada de tirer des leçons de l'expérience et d'acquérir des meilleures pratiques.
Animatrice : Doretta Thompson, AAPA, Directrice, Citoyenneté d'entreprise, CPA Canada
Conférenciers : Helen Bobiwash, CPA, CMA, GFAA, Comptable
Simon Brascoupé, GCSPN, MA, AAPA, Directeur du développement des compétences et des services aux membres, Association des gestionnaires de santé des Premières Nations
Joseph Phillips, Administrateur, Mieux-être financier chez les Autochtones, AFOA Canada


Session 4 Évolution d’un paysage économique
Regal B, rez-de-chaussée
Grâce à ses initiatives de développement économique, la Nation Tsuut'ina a créé son propre marché pour que les entreprises, petites et grandes, puissent soutenir la concurrence, prendre de l'expansion et prospérer.  Tsuut'ina a dû non seulement être consciente de l'environnement dans lequel elle exerce ses activités et dans lequel elle est en concurrence, mais aussi connaître le plan d'investissement dans l'infrastructure et les développements futurs et s'y préparer, tout en conservant ses valeurs et ses convictions à mesure que sa vision évolue dans un paysage économique en constante mutation.
Tsuut'ina a réussi dans ses opérations de Grey Eagle Resort and Casino, dans l'expansion de l'hôtel et du casino ainsi que dans ses développements futurs.  En plus de cette occasion exceptionnelle, Tsuut'ina est en train d'incorporer les opportunités de développement économique substantielles obtenues grâce à l'accord final du TUC.  Depuis l'entente finale, Tsuut'ina a conclu une entente de société en commandite avec le Groupe d'entreprises Canderel pour l'aménagement des terres désignées de la Nation. 
La présentation soulignera comment les Tsuut'ina : i) ont établi un marché pour les Premières Nations, les Inuits et/ou les Métis afin qu'ils puissent soutenir la concurrence et s'épanouir ; ii) ont identifié les problèmes rencontrés dans les affaires et les solutions qui découlent de leurs possibilités de développement économique, y compris les tendances externes et internes ; iii) ont intégré le savoir autochtone et occidental par un engagement continu des aînés, des membres de leur communauté et de leurs entreprises pour ses principales possibilités de développement économique ; et iv) ont offert une valeur à ses citoyens comme entrepreneur, entreprise, nation et pour le futur.
L'étude de cas présentée comprendra : i) nos antécédents historiques ; ii) le Grey Eagle Resort and Casino ; iii) la façon dont l'accord final du TUC nous a menés à Taza Development ; et iv) l'impact de ces deux occasions d'affaires sur nous et la façon dont elles ont préparé le terrain pour de futurs projets.
Animateur :  Kevin Frigon, Directeur principal du développement des affaires, Conseil de gestion financière des Premières Nations
Conférenciers : Leanne Crowchild, Project Assistant, Tsuut’ina Nation (Alb.)
Twylla Starlight, CAFM, Director of Finance, Tsuut’ina Nation (Alb.)

   


 16h30 – 17h45 Assemblée générale annuelle d’AFOA Canada
Gallery A, rez-de-chaussée

   
 18h00 - 20h00 Réception - sur invitation seulement
Hôtel Sheraton, Salle de bal Centre, rez-de-chaussée

Commandité par: